Doodle 4 Google 2014: Doodle your dreams for South Africa

Wednesday, July 30, 2014 | 12:43 PM

Sharpen your pencils, spark your imagination and reveal your artistic talent in the first Doodle 4 Google competition dedicated to South Africa!

We’re inviting school students between the ages of 6 and 17 to create a Google Doodle depicting the “South Africa of My Dreams”. From today, you can register to take part and have a chance to win fantastic prizes for you and your school, as well as the chance to see your doodle displayed on the home page of Google.

We have gathered a panel of local guest judges who are passionate about children’s art to help select our winner, including DJ Fresh, Springbok great Pat Lambie; Survivor champ Graham Jenneker, author John van de Ruit, media and tech entrepreneur Seth Rotherham, music diva Yvonne Chaka Chaka, and Spud star Sven Ruygrok.

They will select the best Doodles in four age groups: Ages 6-8; Ages 9-11; Ages 12-14; and Ages 15-17. We’ll then ask the public to vote for their favourite Doodles from each age group and the winners will receive prizes, including tablets, Google Play vouchers and R100,000 worth of technology for the national winner’s school. A Google doodler will select the overall winner, whose doodle will be shown on the Google homepage for a day for millions of South Africans to enjoy.




To help encourage creativity, as well as the use of technology in the classroom, we have teamed up with Pearson to create lesson plans and activities for teachers and parents, including Connected Classroom virtual field trips to historic spots in South Africa, such as Robben Island. Connected Classrooms allow schools from all over the world to visit people and places virtually, using Google+ Hangouts. Keep an eye on the Doodle 4 Google site for more information.

The deadline for parents and teachers to submit their childrens’ entries is 22 October 2014 - entry forms can be downloaded on the Doodle 4 Google site. Doodles can be uploaded digitally to the site or sent by post. There’s no limit to the number of doodles from any one school or family, as long as there is only one doodle per student.

So hurry, get doodling - we can’t wait to see your big dream for South Africa!


Posted by Elizma Nolte, Country Marketing Manager, Google South Africa


 ====


Doodle 4 Google 2014 : Dessinez vos rêves pour l'Afrique du Sud

Taillez vos crayons, laissez aller votre imagination et révélez vos talents artistiques pour le premier concours Doodle 4 Google dédié à l'Afrique du Sud !

Nous invitons tous les élèves âgés de 6 à 17 ans à créer un "Google Doodle" décrivant “L'Afrique du Sud de mes rêves” - vous pouvez vous inscrire dès aujourd'hui pour participer et tenter de gagner un des fantastiques prix pour vous et votre école, ainsi que la possibilité de voir votre dessin affiché en page d'accueil de Google.

Nous avons réuni un jury local, composé de personnes passionnées par l'art des enfants pour nous aider à sélectionner le gagnant, parmi lesquels le DJ Fresh, le grand rugbyman Pat Lambie des Springbok ; le champion de Survivor Graham Jenneker, l'écrivain John van De Ruit, l'homme de média Seth Rotherham, la diva musicale Yvonne Chaka Chaka et la star de Spud Sven Ruygrok.

Ils sélectionneront les meilleurs Doodles dans quatre tranches d'âge : 6-8 ans ; 9-11 ans ; 12-14 ans ; 15-17 ans. Nous demanderons ensuite au public de voter pour leur dessin préféré dans chaque tranche d'âge et les lauréats recevront des super prix, dont des tablettes, des bons Google Play et pour 100 000 rands de technologie pour l'école lauréate nationale. Un dessinateur Google sélectionnera le gagnant général, dont le dessin sera affiché sur la page d'accueil de Google pendant une journée, pour le plus grand plaisir de millions de Sud-Africains.

Pour encourager la créativité, ainsi que l'utilisation de la technologie dans la classe, nous nous sommes associé à Pearson avec qui nous avons créé des plans de cours et des activités pour les enseignants et les parents, dont Connected Classroom, des voyages virtuels vers des sites historiques en Afrique du Sud, tels que Robben Island. Connected Classrooms permet à des écoles du monde entier d'aller rentre visite virtuellement à des personnes et visiter des lieux, à l'aide de Google+ Hangouts. Pour en savoir plus, gardez un œil sur le site Doodle 4 Google .

La date limite pour les parents et les enseignants pour soumettre les créations des enfants est le 22 octobre 2014 - les formulaires d'inscription sont disponibles sur le site Doodle 4 Google . Les dessins peuvent être téléchargés au format numérique sur le site ou envoyés par la poste. Il n'y a pas de limite au nombre de dessins envoyés par une école ou une famille, mais il ne doit y avoir qu'un seul dessin par enfant.

Alors, ne perdez pas de temps, mettez-vous au dessin - nous sommes impatient de voir votre grand rêve pour l'Afrique du Sud !

Publié par Elizma Nolte, Responsable Marketing Pays, Google Afrique du Sud



Supporting startups in Nigeria

Wednesday, July 23, 2014 | 1:18 PM

Accelerator programs have become essential to the continued expansion of Africa’s tech startup ecosystem in recent years. They have provided the platform for the nurturing of some of the continent’s most successful start-ups like Jobberman and Cheki.ng. In addition to improving access to capital and funding, accelerator programs have provided Africa’s aspiring tech entrepreneurs with access to the mentoring and training required for successfully launching new businesses.

This is why we have supported the launch of 440, a new accelerator program aimed at creating an early stage fund and accelerator for mobile web startups in Nigeria. 440, an initiative of 88MPH and L5Lab, will provide a platform for Nigeria’s startup community to get access to early stage funding, mentoring, and other forms of support.


Through the Google for Entrepreneurs umbrella, we have been supporting the 88MPH accelerator programs in Nairobi, Kenya, and Cape Town, South Africa, since 2012. We invite you to checkout some of the interesting stories of startups that have been empowered through these programs.

We are very excited to be supporting 440 in creating new opportunities for Nigerian startups to build great products for the local market, Africa and the world. Applications for the 3-month accelerator program which begins on September 10th are now open. Startups joining this year's batch will have access to over 30 mentors: prominent business people, investors, serial entrepreneurs, and heads of corporations, to help them navigate their way through the process of turning an idea into a business. Whether you’re located in Lagos, or elsewhere in Africa, click here now to enter your startup!

We hope that our contributions to the entrepreneurship ecosystem are providing real economic opportunities for people, businesses and communities worldwide.

Posted by Elijah Kitaka, Program Manager


====  


Soutien aux start-up au Nigéria.

Les programmes d'accélération sont devenus incontournables pour le développement continu de l'écosystème des starts-up technologiques observé ces dernières années. Ils ont fourni une plate-forme à quelques-unes des start-up les plus florissantes du continent, telles que Jobberman et Cheki.ng. Outre un meilleur accès au capital et au financement, les programmes d'accélération ont apporté aux entrepreneurs africains inspirés par les technologies l'accès au mentorat et à la formation nécessaires pour réussir le lancement de nouvelles affaires.

C'est pourquoi nous avons apporté notre soutien au lancement de 440, un nouveau programme d'accélération visant à créer un financement de démarrage et un accélérateur pour les start-up du web mobile au Nigéria. 440, une initiative de 88MPH et L5Lab, fournira une plate-forme pour la communauté des start-up du Nigéria, leur donnant accès au financement de démarrage, au mentorat et à d'autres formes de support.

Sous la bannière de "Google for Entrepreneurs", nous avons soutenu le programme d'accélération 88MPH à Nairobi (Kenya) et au Cap (Afrique du Sud) depuis 2012. Nous vous invitons à découvrir quelques-unes des passionnantes histoires de start-up qui ont pu voir le jour grâce à ces programmes.

Nous sommes ravis d'apporter notre soutien à 440, qui sera synonyme de nouvelles opportunités pour les start-up nigérianes génératrices de produits intéressants pour le marché local, l'Afrique et le monde. Les inscriptions au programme accélérateur débutant le 10 septembre (programme sur trois mois) sont désormais ouvertes. Les start-up qui rejoindront le contingent de cette année auront accès à plus de 30 mentors : hommes d'affaires importants, investisseurs, entrepreneurs en série et chefs d'entreprise, qui les aideront à trouver leur chemin dans le processus de transformation d'une idée en entreprise. Que vous habitiez à Lagos, ou ailleurs en Afrique, cliquez ici maintenant pour inscrire votre start-up !

Nous espérons que nos contributions à l'écosystème de l'entrepreneuriat fournissent de réelles opportunités économiques aux personnes, aux entreprises et aux communautés à travers le monde.

Publié par Elijah Kitaka, Responsable Programme

Thirteen new languages for Gmail, including Afrikaans and Zulu

Tuesday, July 8, 2014 | 11:52 AM

No matter where you’re from, language shouldn’t be a barrier when it comes to keeping in touch with the people you care about. Gmail is already available in 58 languages, including Amharic and Swahili, and we’re now bringing that total to 71—covering 94 percent of the world’s Internet population.

Starting today, 13 new languages are joining the Gmail family: Afrikaans, Zulu, Armenian, Azerbaijani (Azeri), Chinese (Hong Kong), French (Canada), Galician, Georgian, Khmer, Lao, Mongolian, Nepali, and Sinhala.




With this launch, Gmail joins other products such as Search, Maps, Drive, Docs, and YouTube in making Afrikaans and Zulu available. These new languages will be rolling out today in Gmail on the web and feature phone browsers, and you can try them out by going to your Settings. It’s much easier than finding the right postage.


Posted by Ian Hill, Senior Project Manager, Google Localization



====



Gmail est désormais disponible dans treize nouvelles langues, dont l'afrikaans et le zoulou


Quel que soit le pays d'où vous venez, la langue ne devrait jamais être une barrière pour garder le contact avec vos proches. Gmail était déjà disponible dans 58 langues. Nous vous en proposons désormais pas moins de 71, ce qui signifie que 94 % des utilisateurs mondiaux vont pouvoir se servir de Gmail dans leur propre langue.

Ces 13 nouvelles langues qui viennent étoffer Gmail sont l'afrikaans, l'arménien, l'azerbaïdjanais (azéri), le chinois (Hong Kong), le cingalais, le français canadien, le galicien, le géorgien, le khmer, le laotien, le mongolien, le népalais et le zoulou.

Avec le lancement d'une interface en afrikaans et en zoulou, Gmail s'aligne désormais sur d'autres produits tels que la Recherche Google, Maps, Drive, Docs et YouTube. Découvrez dès aujourd'hui ces 13 nouvelles langues dans l'interface de Gmail sur le Web et sur votre smartphone. Pour modifier la langue, rendez-vous sur la page des paramètres.

Publié par Ian Hill, Senior Project Manager, Google Localization


Help your business shine with Google My Business

Thursday, June 12, 2014 | 9:42 PM

There’s one thing that lies at the heart of every business: customers. Customers are the reason why businesses flourish, and their shared passion for your craft is what makes running a business so rewarding. For many business owners, customers are more than just patrons - they’re your regulars, your advocates and your friends. In other words, they’re your people.

The Internet is connecting more businesses with their people every day. However, our users tell us that finding these loyal customers can be complex and time-consuming. We believe it shouldn’t be. That’s why we are happy to introduce Google My Business - a free and easy way to find and connect with your people, wherever you are.





Google My Business brings together all the ways Google can help your business shine in one place:
  • Update your business info on Search, Maps and Google+ from one place to make it easy for customers to get in touch
  • Add beautiful photos of your business and a virtual tour of your business interior to help customers see what makes your business unique
  • Connect directly with your fans and customers by sharing news, events and other important updates from your Google+ page
  • Stay on top of reviews from across the web, and respond to Google reviews
  • Understand how people find and interact with your business using custom insights 
  • Manage your information on-the-go with the Google My Business Android app and the iOS app (launching soon)

 


In addition to new businesses getting started with Google My Business, we’re also upgrading current users of Places for Business and the Google+ Dashboard to this new experience.



Businesses with a passion for everything from beautiful hand-made hats and fresh crab cakes, to the best local pale ale, are finding their people with Google. To learn more about how you can find your people, visit google.com/mybusiness.

Dan Pritchett, Dennis Troper & Bunmi Banjo


 ==== 


Google My Business : le meilleur allié de votre réussite

Sur quoi repose la réussite d'une entreprise ? Sur ses clients, bien entendu. Sur la passion qu'ils partagent pour ses produits ou services. C'est pourquoi, pour la plupart des entreprises, un client est bien plus qu'un acheteur : c'est un fan fidèle. Autrement dit, c'est le moteur de votre réussite.

Aujourd'hui, grâce à Internet, un nombre croissant d'entreprises trouvent chaque jour de nouveaux clients. Toutefois, nos utilisateurs se plaignent encore des difficultés qu'ils rencontrent et du temps qu'ils perdent à trouver des clients fidèles en ligne. Pour leur venir en aide, nous lançons Google My Business, un outil simple et gratuit, spécialement conçu pour vous aider à gagner et fidéliser des clients, où que vous soyez.

Depuis Google My Business, vous pouvez maintenant :

  • Mettre à jour les informations relatives à votre entreprise. Parce qu'elles sont visibles dans la recherche Google, sur Google Maps et sur Google+, ces informations aident les internautes à entrer en contact avec vous.
  • Ajouter des photos de votre établissement, ainsi qu'une visite virtuelle de l'intérieur de vos locaux si vous le souhaitez. Vous vous démarquerez ainsi aux yeux de vos clients potentiels.
  • Entrer directement en contact avec vos fans et vos clients. À partir de votre page Google+, vous pouvez très facilement partager avec eux votre actualité, des événements et d'autres posts importants.
  • Accéder aux avis publiés à votre sujet sur le Web et y répondre.
  • Bénéficier de statistiques personnalisées et de l'intégration dans AdWords Express. Vous découvrirez ainsi comment les internautes réussissent à vous trouver et à interagir avec vous.
  • Gérer vos données où que vous soyez avec les applications Google My Business pour Android et iOS (bientôt disponible).
Si vous utilisez déjà Google Adresses et le tableau de bord Google+, vous bénéficiez automatiquement, tout comme les nouveaux utilisateurs, de tous les avantages de Google My Business.

Motos de collection, meubles restaurés ou plateaux de fruits de mer : quel que soit ce que vous proposez, Google vous aide à trouver des clients qui partagent la même passion que vous.

Pour savoir comment vous rapprocher de vos clients, rendez-vous sur google.fr/mybusiness.

Dan Pritchett, & Dennis Troper & Bunmi Banjo

“Chale”, How Much Does it Cost to Browse the Internet?

Friday, June 6, 2014 | 1:35 PM

A growing number of people in emerging economies are using the Internet for the first time on a mobile device. Despite the pre-paid options and a vast array of choices in Internet credit purchases, mobile data remains expensive. In the African context, we wanted to understand how price transparency can reduce barriers to technology usage and help millions of new and existing users experience a safer, more manageable, and less erratic Internet.

In a recent study by McKinsey, over 20% of mobile data non-users in major African cities said that the key barriers to using the Internet were lack of pricing information and lack of control over monthly expenses. While there are a few ways to monitor airtime expenditure, mobile data use is difficult to understand — what is the cost to load a "web page"? What does a balance of 3MB tangibly mean? Which websites take up most credit? Making data costs visible to internet users is important, helping them make informed choices about their online behavior and economic expenditure.

To help us understand the impact of price transparency on Internet use, we built SmartBrowse, an Internet proxy system that helped users to understand how much they spent on mobile data. SmartBrowse showed estimated Internet costs on Google.com search results, displayed current credit balance, and provided protective controls before expensive webpages.




We conducted a 10-week study at the University of Ghana - Legon to understand whether knowledge of pricing can make a difference to the Internet user’s habits.

We learned that SmartBrowse users went online 7% more often and spent 19% less on Internet credit compared to the control group.
New mobile data users experienced greater benefits from SmartBrowse, such as visiting a full 53% more web pages than regular new mobile data users, while also spending 27% less money.

SmartBrowse users had increased cost awareness of various types of websites and reported feeling like they were in control with carriers and managing data credit efficiently.

Price transparency is important for Internet usage, especially in areas where the Internet is spotty, slow, or expensive. While our trial focused on mobile data, it can easily apply to bandwidth management in general.
For more information about the SmartBrowse study, please refer to our research paper.

Posted by Nithya Sambasivan, User Experience Researcher, Google Access.


====


Chalè, Combien ça coûte de naviguer sur Internet ?

Dans les pays émergents la première utilisation d’Internet se fait de plus en plus souvent sur un appareil mobile. Malgré les options pré-payées et la palette de forfaits Internet offert, les données sur mobiles restent onéreuses. Nous avons cherché à comprendre dans quelle mesure la transparence des prix pourrait réduire en Afrique les freins à l’utilisation des technologies et aider des millions d’internautes, actuels ou nouveaux, à utiliser Internet de façon plus sûre, plus maniable et plus régulière.

Une étude récente menée par McKinsey auprès des citadins des grandes villes africaines, révèlent que 20 % de ceux qui affirment ne pas utiliser des données mobiles, hésitent à utiliser Internet essentiellement par manque d’informations sur les tarifs et par crainte de perdre le contrôle de leurs dépenses mensuelles. Alors qu’il existe certains moyens de contrôler le temps de connexion, l’utilisation des données mobiles est difficile à appréhender : combien coûte le chargement d’une "page web " ? Que signifie concrètement « un solde de 3Mo » ? Quels sont les sites Web qui consomment le plus de crédit ? Il est donc important de rendre plus lisible le coût des données aux internautes, et de les aider ainsi à faire des choix éclairés en matière de comportements en ligne et de dépenses.

Pour nous aider à comprendre l'impact que peut avoir la transparence des prix sur l'utilisation d'Internet, nous avons mis au point SmartBrowse, un proxy Internet destiné à aider les internautes à comprendre combien ils dépensent en données mobiles. SmartBrowse montraient les coûts estimés d’Internet sur des recherches Google.com, affichait le solde du crédit courant et fournissait des fonctions de contrôle avant d’arriver sur des pages web onéreuses.
Nous avons mené une étude sur 10 semaines à l’université du Ghana – à Legon pour déterminer si le fait de connaître les tarifs modifiait les habitudes des internautes.

Nous avons constaté que les utilisateurs de SmartBrowse consultaient Internet 7 % plus souvent et dépensaient 19% moins de forfaits que le groupe de contrôle.
Les nouveaux utilisateurs de données mobiles tiraient davantage parti de SmartBrowse, en visitant 53% plus de pages Web qu'un nouvel utilisateur lambda tout en dépensant 27% moins d’argent.

Les utilisateurs SmartBrowse avaient une idée plus claire de ce que coûtent les différents types de sites Web et avaient l’impression d’avoir un meilleur contrôle sur les fournisseurs d’accès et de gérer plus efficacement leur forfait.

La transparence des prix est essentielle pour l’utilisation d’Internet, en particulier dans les zones où Internet est rare, lent ou cher. Notre étude s’est focalisée sur les données mobiles, mais elle pourrait être aisément appliquée à la gestion du débit en général.

Pour en savoir plus sur l’étude SmartBrowse, veuillez vous reporter à l’Article

Posté par Nithya Sambasivan, User Experience Researcher, Google Access.

Keeping Voters Informed ahead of the South African Elections

Wednesday, April 16, 2014 | 1:16 PM

The Internet is changing the way Africans engage with politics, as we recently saw during national elections in countries such as Kenya and Zimbabwe. In next month’s elections, South Africans will celebrate 20 years of Democracy when they step out to vote, reflecting on how far their nation has come since the first free and fair elections in 1994, as well as considering the most pressing issues affecting their lives. That’s why today we’re launching the South African Elections Hub, a portal where you can follow the latest elections news, videos and information.

Voters are already turning to the Internet for information, searching for the latest news and views from parties, candidates, the media and friends. Earlier this year we saw an increase in search topics such as how to register to vote. Similar to other elections around the world, we want to help make it easier for South African voters and media to find elections-related information. Our Elections Hub is as a one-stop site compiling election related information from across the web, including party and candidate information, where to vote, real-time election news, search trends, and some of the most engaging YouTube videos from a wide range of political parties, media, civil society and youth voices.



As well as helping to drive voter engagement, We have trained local political parties, the media and youth on how to use digital tools for elections. We’re especially excited about the way young people are using the Internet to make their voices heard, through YouTube videos such as those by Live Magazine. We’ve supported these young people to engage their peers across the country in debates using technology such as Hangouts on Air.

The world will be watching closely as South Africa moves towards voting day, and we hope that citizens find the Elections Hub useful during this important time.

Posted by Fortune Mgwili-Sibanda, Policy Manager, Google South Africa


====


Tenir les citoyens informés avant les élections en Afrique du Sud 

Internet apporte aux citoyens africains une nouvelle façon de prendre part à la vie politique, comme nous avons récemment pu le constater lors des élections nationales organisées au Kenya et au Zimbabwe. Lors des élections qui se tiendront le mois prochain, les Africains du Sud célèbreront 20 années de démocratie en se rendant aux urnes, une façon de montrer le chemin parcouru par leur nation depuis l'instauration des premières élections libres et démocratiques en 1994, et de se pencher sur les sujets les plus brûlants qui touchent leur vie de tous les jours. C'est la raison pour laquelle nous ouvrons aujourd'hui le portail des élections sud-africaines (South-African Election Hub) qui vous permettra de suivre toutes les actualités sur les élections, avec les informations et les vidéos les plus récentes.

Les électeurs commencent déjà à s'informer sur Internet, recherchant les dernières informations et commentaires des partis, des candidats, des médias et de leurs amis. Nous avons déjà enregistré depuis quelques temps une hausse du nombre de recherches Internet sur le sujet, par exemple sur la marche à suivre pour s'inscrire sur les listes électorales. Comme pour toutes les élections à travers le monde, nous souhaitons aider les électeurs et les médias sud-africains à trouver les informations qu'ils recherchent sur les élections. Notre portail est un site qui centralise toutes les informations ayant trait aux élections et disponibles sur Internet, notamment les informations sur les candidats et les partis, les bureaux de vote, l'actualité électorale en temps réel, les statistiques de recherche, et certaines des vidéos YouTube les plus intéressantes représentant les partis politiques les plus divers, les médias, la société civile et les jeunes.

En plus d'encourager la participation électorale, Google a également formé les partis politiques locaux, les médias et les jeunes à utiliser les outils numériques pour les élections. La façon dont les jeunes utilisent Internet pour faire entendre leur voix, à l'aide des vidéos YouTube telles que celles de Live Magazine est notamment un vrai motif de satisfaction pour nous. Nous avons accompagné ces jeunes pour qu'ils encouragent leurs pairs à travers le pays à participer à des débats en utilisant des technologies telles que Hangouts on Air.

Le monde aura les yeux rivés sur l'Afrique du Sud jusqu'au jour des élections et nous espérons que le portail des élections aura été utile aux citoyens pendant cette période décisive.

Publié par Fortune Mgwili-Sibanda, Policy Manager, Google Afrique du Sud

The search is on for Sub Sahara Africa’s Next Google Student Ambassadors

Tuesday, April 15, 2014 | 11:15 AM

Are you a student leader? Do you want to make impact on campus? If the answer is yes, Google is now receiving applications for the 2014 Google Student Ambassador Program in Sub Sahara Africa.

Google Student Ambassadors (GSAs) are leaders on campus whose mission is to use technology to make a difference, not only in their universities, but also in their communities across the region. They train other students on how to use Google tools, like Google Apps for Education, Google Maps, Adwords, YouTube and more. GSAs are helping to improve the way technology is used by university students, not only in their academics but also in their daily lives.


GSAs in Sub Sahara Africa have made it to the finals in global competitions such the Google Online Marketing Challenge and Google Cloud Developer Challenge. Check out the gStudents SSA Community today to get a sense of what these inspiring young people are all about and the impact they make.

Do you think you have what it takes? You can find more information on the Google Ambassador Program and other student opportunities in Sub Saharan Africa on our Google for Education website.

Apply now to the program: the deadline is May 30th, 2014.

Posted by Obum Ekeke, Education Community Programs


====


Google recherche ses futurs étudiants ambassadeurs en Afrique sub-saharienne

Vous êtes un leader étudiant ? Vous avez envie de jouer un rôle de premier plan dans votre campus ? Alors, postulez dès maintenant pour le Programme Étudiant Ambassadeur de Google en Afrique sub-saharienne 2014.

Les étudiants ambassadeurs Google (GSA) sont des leaders sur les campus, avec pour mission d'utiliser la technologie pour faire avancer leur université et leurs communautés dans la région. Leur rôle est de former d'autres étudiants à utiliser les outils Google, comme Google Apps pour l'éducation, Google Maps, Adwords, YouTube et plus encore. Les étudiants ambassadeurs de Google aident les étudiants à mieux tirer parti de la technologie non seulement dans leurs études mais aussi dans leurs vies quotidiennes.

Les étudiants ambassadeurs de Google en Afrique sub-saharienne sont arrivés en finale de concours internationaux tels que le Google Online Marketing Challenge et le Google Cloud Developer Challenge. Consultez la Communauté des étudiants d'Afrique sub-saharienne dès aujourd'hui pour en savoir plus sur ce que ces jeunes représentent et peuvent apporter.

Vous pensez avoir le profil ? Vous trouverez plus d'informations sur le Programme Étudiant Ambassadeur de Google et sur les autres opportunités en Afrique sub-saharienne en consultant le site de Google pour l'éducation.

Inscrivez-vous au programme dès à présent : la date limite est fixée au 30 mai 2014.

Publié par Obum Ekeke, Education Community Programs