2012 Google Science Fair - Ask your question

Thursday, March 15, 2012 | 7:10 PM

En Français
Are human beings born curious, or can curiosity be nurtured through environment, competition or a good teacher? Everyone’s got a question—that’s ours. But we’re sure you’ve got tons of questions, too. So, we’re inviting students around the world to pose their most pressing questions about the world around them and answer those questions through scientific inquiry.  Along with our partners CERN, The LEGO Group, National Geographic and Scientific American, we’ve launched the second annual Google Science Fair, the largest online science competition in the world, open globally to students ages 13-18. Either individually or in teams of up to three people, students pose a question, develop a hypothesis and conduct science experiments to test it. The entire process is detailed and submitted online, via a website template participants fill out themselves, so all you need to participate is curiosity, an Internet connection and a browser.

Last year, we received entries that strove to solve a wide variety of needs, from “How can I cure cancer?” to “Can I teach a robot to learn English?” to “Can I build a faster sailboat?” The breadth and depth of these projects was incredibly impressive, and this year we hope to see even more entries from the next generation of brilliant young scientists. This year’s fair will be even more global than the last: We’re now accepting submissions in 13 languages (Arabic, Chinese, Dutch, English, French, German, Hebrew, Italian, Japanese, Korean, Polish, Spanish and Russia). We will also be recognizing 90 regional finalists (30 from the Americas, 30 from the Asia Pacific and 30 from Europe/Middle East/Africa). So there is a great opportunity for African students to be recognized.  Last year we had a finalist from South Africa, Luke Taylor, you can view his amazing story here.

From these 90, to be announced in May, our judges will select the top 15 finalists, who will be flown to Google headquarters in Mountain View, Calif. for our live Google Science Fair final event on July 23, 2012. At the finals, a panel of distinguished international judges (like Vint Cerf, Sylvia Earle and Nobel Laureates David Gross and Ada Yonath) will select top winners in each age category (13-14, 15-16, 17-18).

We’re also introducing a new category for this year’s competition—the Scientific American Science in Action award. We were so inspired by 2011 finalist Harine Ravichandran’s project, which attempted to solve energy surges in rural villages, that we decided to recognize an outstanding project that addresses a social, environmental or health need to make a difference in the lives of a group or community, as Harine’s project did for her grandparents’ village in India. The winner will also be flown to Mountain View for the finalist event in July.

The Google Science Fair is accepting submissions until Sunday, April 1 at 11:59pm GMT (or 6:59pm ET/3:59pm PT). In addition to satisfying your curious mind, your brilliant project can also help to win you some pretty cool prizes, like a $50,000 college scholarship from Google, a 10-day trip to the Galapagos Islands with a National Geographic Explorer or an internship at Google or any one of our partners. Our Scientific American Science in Action award winner will earn $50,000 and year-long mentorship to make their project goal a reality.

The winners of last year’s inaugural Google Science Fair became something like scientific rock stars. Shree Bose, Naomi Shah and Lauren Hodge met with President Obama, were invited to speak at big events like TEDx Women and were featured in Wired magazine.
Visit google.com/sciencefair and ask your most burning questions at the top of your voice for the world to hear. Google itself was founded through experimentation and with the Google Science Fair, we hope to inspire scientific exploration among the next generation of scientists and engineers, celebrate scientific talent, create scientific role models and unite students around the world in the quest for learning.



Ory Okolloh, Policy and Government Relations Manager, Sub-Saharan Africa

 ====

Fête de la science Google 2012 - Tous à vos questions !

Les êtres humains naissent-ils curieux, ou bien la curiosité s’expliquerait-elle par l’influence du milieu social ou d’un professeur talentueux ou par l’esprit de compétition ? Nous avons tous une question—voilà la nôtre. Mais nous sommes convaincus que vous avez aussi plein de questions. C’est pourquoi nous invitons les élèves du monde entier à poser leurs questions les plus pressantes sur le monde qui les entoure et à y répondre par une démarche scientifique. En association avec nos partenaires que sont le CERN, le Groupe LEGO et les magazines National Geographic et Scientific American, nous avons lancé la seconde édition annuelle de la Fête de la science Google, le plus grand concours scientifique en ligne organisé à l’échelle mondiale et ouvert à tous les élèves âgés de 13 à 18 ans. En individuel ou par équipes de trois maximum, les élèves posent une question, élaborent une hypothèse et mènent des expériences scientifiques pour en tester la validité. L’ensemble du processus est détaillé et soumis en ligne, via un formulaire accessible sur le site Internet que les participants remplissent eux-mêmes. Pour participer, il suffit d’être curieux et de disposer d’une connexion et d’un navigateur Internet.

L’année dernière, nous avons reçu des projets visant à répondre à toute sorte de problèmes, tels que « Comment peut-on guérir le cancer ? » ou « Peut-on apprendre à un robot à parler anglais ? » ou encore « Est-il possible de construire un voilier plus rapide ? » Nous avons été véritablement impressionnés par l’étendue des champs couverts. Cette année, nous espérons que la nouvelle génération de jeunes scientifiques prometteurs soumettra encore davantage de projets. Cette édition de la fête de la science va concerner un nombre encore plus important de pays que la précédente car vous pouvez désormais soumettre vos projets en 13 langues (arabe, chinois, néerlandais, anglais, français, allemand, hébreu, italien, japonais, coréen, polonais, espagnol et russe). Nous allons également sélectionner 90 finalistes (30 pour la région Amériques, 30 pour la région Asie-Pacifique et 30 pour la région Europe/Moyen-Orient/Afrique). Les élèves africains bénéficient donc d’une formidable opportunité de se distinguer. L’année dernière, Luke Taylor, l’un des finalistes, était originaire d’Afrique du Sud. Retrouvez son incroyable histoire en cliquant ici.

Parmi cette liste de 90 scientifiques en herbe, qui sera annoncée en mai, notre jury sélectionnera les 15 premiers finalistes qui prendront l’avion pour Mountain View (Californie), pour rejoindre le siège de Google où sera diffusée en direct la finale de la Fête de la science Google le 23 juillet 2012. Lors de la finale, un jury composé de personnalités internationales éminentes (comme Vint Cerf, Sylvia Earle et les Lauréats du Prix Nobel David Gross et Ada Yonath) désignera les gagnants pour chaque catégorie d’âge (13-14, 15-16, 17-18).

Le concours de cette année comporte également une nouvelle catégorie — le prix du magazine Scientific American de la science en action. Cette idée nous a été inspirée par le projet d’Harine Ravichandran, finaliste 2011, dont l’objectif était d’apporter une solution aux sautes de courant en milieu rural. C’est ainsi que nous avons décidé de récompenser un projet exceptionnel répondant à un besoin social, environnemental ou sanitaire, qui ait un véritable impact sur la vie d’un groupe ou d’une communauté, comme cela a été le cas pour le projet présenté par Harine pour le village de ses grands-parents en Inde. Le gagnant participera également à la finale de juillet à Mountain View.

Les propositions de projet pour la Fête de la science Google doivent être envoyées au plus tard le dimanche 1er avril à 23h59 GMT (ou à 18h59 heure de l’Est/15h59 heure du Pacifique). Outre le plaisir de satisfaire votre curiosité, la qualité de votre projet peut également vous permettre de gagner l’un de nos formidables prix, comme par exemple une bourse d’étude de 50 000 $ offerte par Google, un voyage de 10 jours dans les Galapagos en compagnie d’un scientifique du magazine National Geographic ou un stage chez Google ou l’un de nos partenaires. Le lauréat du prix « Science in Action » du magazine Scientific American recevra un prix de 50 000 $ et bénéficiera d’un tutorat d’un an pour mettre en œuvre son projet.

Les lauréats de la première édition de la Fête de la science Google sont devenus en quelque sorte des stars de la science. C’est ainsi que Shree Bose, Naomi Shah et Lauren Hodge ont rencontré le Président Obama, qu’ils ont été conviés à participer à de grands événements comme TEDx Women et ont fait l’objet d’articles dans le magazine Wired.
Consultez le site
google.com/fête de la science et posez tout haut les questions qui vous intéressent pour que le monde entier vous entende. La société Google étant elle-même le fruit de l’expérimentation, la Fête de la science Google souhaite faire naître le goût de la découverte des sciences parmi la nouvelle génération de scientifiques et d’ingénieurs, récompenser le talent scientifique, favoriser l’émergence de modèles, et unir les élèves du monde entier dans leur quête de savoir.

Poste par Ory Okolloh, Directrice des politiques et des relations gouvernementales, Afrique sud-saharienne