Women Get Together to Map Kenya

Friday, March 11, 2011 | 5:38 PM

En Français

Many people enjoy using Google Maps to locate and learn about places around the world. Others, however, relish taking a more active role: improving Google Maps by adding and editing roads, parks, businesses, and more through Google Map Maker. In some cases, these citizen mappers take a day to collaboratively focus on a specific area, as over 60 women did recently in Nairobi, Kenya. They planned a “Ladies Mapping Party,” empowering and inspiring a broad array of women to give back to their communities through mapping. From advocates to non-profit leaders, students to computer scientists, environmentalists to editors, these women mapped the places they live and love, know and often visit.

The event began with a short training and demo session during which participants got an overview of Google Map Maker, followed by a competition to spur the groups on to map their communities.

Training and Demo session

One of the groups was comprised of three dynamic students from Strathmore University -- Betsy, Issene and Yasmin. Within 30 minutes, they had mapped most of the points of interest in their home town, Isiolo, while the broader group of women together tackled Juja, Ongata Rongai and Nyahururu.

The attendees targeted specific regions in Africa using Map Maker. “We decided to map Isiolo because we know the area well, and the area had very few points that were mapped compared to other areas like Nairobi” noted one of the students, who also joked that the prizes -- including Google-branded bags -- further encouraged them to map so comprehensively

Issene, Betsy and Yasmin: top contributors at the event

Many of the participants mentioned that they’re eager to continue using Map Maker, citing it as “a new pastime.” But the women took away more than just mapping knowledge, with one of the mappers noting that the group “learned from the others that doing what you love is the key to success.”

Interested in mapping your part of the world? Give Google Map Maker a try.



====

Les femmes se réunissent pour cartographier le Kenya

De nombreuses personnes aiment se servir de Google Maps pour localiser et découvrir des lieux à
travers le monde. D’autres, en revanche, ambitionnent de jouer un rôle plus actif : améliorer Google Maps en ajoutant et en rectifiant des routes, des parcs, des entreprises, etc., avec Google Map Maker. Parfois, ces citoyens cartographes prennent une journée pour collaborer à plusieurs sur une zone spécifique, comme l’ont récemment fait 60 femmes à Nairobi (Kenya). Elles ont programmé une « Ladies Mapping Party », donnant à un large éventail de femmes l’occasion de rendre service à leur communauté, par la cartographie. Avocates, responsables d’associations à but non lucratif, étudiantes, informaticiennes, écologistes ou éditrices, ces femmes ont cartographié les lieux où elles vivent, qu’elles aiment, qu’elles connaissent et où elles se rendent fréquemment.

L’événement a démarré par une courte formation et une session de démonstration, au cours de
laquelle les participants ont pu découvrir Google Map Maker. La séance s’est poursuivie par la
présentation d’un jeu-concours, destiné à encourager les groupes à cartographier leurs communautés.

Un des groupes se composait de trois étudiantes dynamiques de l’université de Strathmore : Betsy, Issene et Yasmin. En 30 minutes, elles avaient cartographié l’essentiel des lieux intéressants de leur ville, Isiolo, tandis qu’un groupe plus nombreux travaillait sur Juja, Ongata Rongai et Nyahururu.

Les participants ont ciblé des régions d’Afrique spécifiques, avec Map Maker. « Nous avons décidé de cartographier Isiolo parce que c’est une ville que nous connaissons bien et que la cartographie existante était très pauvre par rapport à d’autres villes comme Nairobi », explique l’une des étudiantes, qui a aussi indiqué, en plaisantant, que les prix – dont les sacs Google— les avaient aussi poussées à effectuer un repérage complet.

De nombreuses participantes ont déclaré qu’elles étaient impatientes de continuer à exploiter Map Maker, le considérant comme un « nouveau passe-temps ». Ces femmes n’ont pas seulement appris des techniques de cartographie, elles ont aussi « appris avec les autres que faire ce que l’on aime est la clé de la réussite », selon l’une d’elles.

Et vous, êtes-vous intéressée par cartographier votre coin du monde°? Essayez donc Google Map Maker.