African developers improve their skills with Google+ and Hangouts

Tuesday, January 31, 2012 | 2:21 PM

En Français

Ever imagined remotely controlling a camera and a laser using a Google+ Hangout? Or hanging out with friends online to listen to and rate music together? It almost seems like something from the future, but these are actually some of the applications that African developers created at two G+ Hackathons held in Johannesburg and Nairobi late last year.

The G+ South Africa Hackathon was held on November 2 at the Wits Professional Development Hub in partnership with the Johannesburg Google Technology User Group (JHB-GTUG) around G|South Africa. The G+ Kenya Hackathon was held in partnership with the iHub in Nairobi on December 10.


Googler helping Kenyan developers work on their applications

Googlers presented the Google+ API and joined via Hangout from Zurich to answer questions. The developers mainly worked on incorporating +1 buttons, and various Google+ features like Hangouts into websites and web apps. The Johannesburg GTUG/House4Hack project utilized a previously assembled laser system. The winning team made up of Schalk Heunis, Yusuf Kaka, Anthony Isaakidis and Hans Christian von Stockhausen walked away with a Samsung Galaxy S phone which would be utilized by the House 4 Hack community in Johannesburg. The winning team in Kenya developed a Last.fm music listening app.

You can find out more about the Hackathon with pictures and thoughts tagged
#gzahackathon and #hackgplus on Google+. Google Technology User Groups (GTUGs) support users of Google Technology all over the world with over 40  groups across Sub-Saharan Africa. As more developers in the region adopt the G+ API, there will be more hackathons organized in conjunction with various GTUGs and local technology hubs. Stay tuned to your local GTUG for the next one!


Posted by Ato Ulzen-Appiah, Program Manager for Sub-Saharan Africa

 ====


Les développeurs africains améliorent leurs compétences avec Google et Hangouts

Avez-vous déjà imaginé télécommander une caméra et un laser avec un Hangout Google+ ? Ou encore rencontrer des amis en ligne pour écouter de la musique ensemble et donner votre avis ? Voilà qui a l'air de sortir d'un film de science-fiction mais c'est pourtant bien l'une des applications que des développeurs africains ont créées au cours des deux Hackathons G+ qui se sont tenus en fin d'année dernière à Johannesburg et Nairobi.

Le Hackathon G+ d'Afrique du Sud s'est déroulé le 2 novembre au Wits Professional Development Hub en partenariat avec le JHB-GTUG (Johannesburg Google Technology User Group) à G|Afrique du Sud. Le Hackathon G+ Kenya a été organisé en partenariat avec le iHub de Nairobi le 10 décembre.

Les Googlers ont tout d'abord présenté l'API Google+ et rejoint le groupe via Hangout depuis Zurich pour répondre à leurs questions. Le travail des développeurs a essentiellement consisté à incorporer des boutons +1, et diverses fonctions Google+ telles que des Hangouts dans des sites et des applis Web. Le projet Johannesburg GTUG/House4Hack a utilisé un système laser déjà monté. L'équipe gagnante, composée de Schalk Heunis, Yusuf Kaka, Anthony Isaakidis et Hans Christian von Stockhausen a remporté un téléphone Samsung Galaxy S, qui servira à la communauté House 4 Hack de Johannesburg. L'équipe gagnante du Kenya a développé une application pour écouter de la musique Last.fm.

Venez découvrir l’Hackathon en images et les commentaires sous le libellé #gzahackathon et #hackgplus sur Google+. Les groupes GTUG (Google Technology User Groups) apportent leur soutien aux utilisateurs de la technologie Google dans le monde entier. Une quarantaine d'entre eux se trouvent en Afrique sub-saharienne. De plus en plus de développeurs de la région choisissent l'API G+. Il y aura donc de plus en plus de Hackathons organisés en collaboration avec des GTUG et des hubs technologiques locaux. Restez en contact avec votre GTUG local pour ne pas manquer le prochain !

Posté par Ato Ulzen-Appiah, directeur de programme pour l'Afrique sub-saharienne